Naviguer / Chercher

Bridge 3 éléments scellé en Pekkton® ivory

Présentation du cas

Après perte de la dent 16, les dents 17 et 15 ne révélant aucune particularité au niveau du parodonte et répondant positivement aux tests de sensibilité,

il est décidé de combler l’espace au moyen d’une reconstruction fixe. Différentes variantes pour le comblement de l’espace ont été discutées: une couronne implanto-portée et une restauration avec bridge. Le patient souhaitant une reconstruction sans métal, il a été décidé de combler l’espace au moyen d’un bridge scellé. Pekkton® ivory a été choisi comme matériau.
L’anamnèse ne présentait aucune caractéristique particulière.

Le protocole thérapeutique fait appel à la préparation des piliers, la prise d’empreinte (avec Impregum® – 3M Espe) et scellement (technique adhésive avec le ciment composite RelyX Unicem® – 3M Espe) auto-adhésif et à durcissement dual.
Le bridge lui même est traité à l’acide fluorhydrique, Monobond® et Heliobond® (Ivoclar Vivadent).

Commentaires et conclusions

La préparation et la prise d’empreinte se sont déroulées comme pour un bridge céramo-métallique classique. Un scellement adhésif a été pratiqué.
Le contrôle après la pose fut relativement simple puisque les dents-piliers étaient parfaitement visibles aux rayons X. Les excès éventuels ont ainsi pu être facilement identifiés. La faible radio-opacité des bridges en Pekkton® ivory a un impact aussi bien positif que négatif. Un avantage est certainement le contrôle facilité des dents-piliers aux rayons X. Un inconvénient est l’analyse difficile de la transition entre les bridges et les niveaux des dents-piliers.
Un atout majeur par rapport aux matériaux céramiques est certainement la réparation possible et la facilité de fabrication. Le coût représente sans aucun doute pour le patient un argument de poids.

Visite de contrôle au bout de 2 ans

Aucune caractéristique particulière n’a été relevée sur le plan clinique ; en effet, la gencive n’était pas enflammée et le sondage parodontal a révélé des profondeurs de 2 à 3 mm. Le pont lui-même était intact : il ne présentait ni fractures, ni fissures. Les bords ne présentaient aucune caractéristique particulière. Toutefois, l’examen radiologique a mis en évidence au niveau de la dent-pilier antérieure dans la zone mésiale du bord de la couronne un léger éclaircissement qui n’était pas cliniquement sondable. La raison réside sans doute dans la faible radio-opacité de l’armature en Pekkton® ivory, laquelle permet d’une part de contrôler les dents-piliers, mais complique aussi d’autre part l’évaluation des bords.

Le PEKK est un polymère à hautes performances au sommet de la pyramide de la qualité.
Le PEKK est un polymère à hautes performances au sommet de la pyramide de
la qualité.

Le polymère à hautes performances Pekkton® prend toute sa valeur en implantologie puisqu’il absorbe les forces masticatoires, mais il est aussi une très bonne solution pour des restaurations définitives sur dents naturelles.

Pekkton_localization_graph_fr

Pour satisfaire les critères biomécaniques stricts imposés aux prothèses, Cendres+Métaux a obtenu les droits exclusifs de Pekkton® (PEKK), le meilleur des matériaux thermoplastiques de type polyaryléther cétone.
Les performances de ce matériau sont les suivantes :

  • Reproduction des caractéristiques de l’os humain
  • Absorption des chocs
  • Léger et apparence naturelle

Pekkton® ivory : Le PEKK est le seul polymère dont la chaîne présente deux cétones de stabilisation qui améliorent les propriétés mécaniques du matériau Exclusivité Cendres+Métaux

D. Radivojevic, Chirurgien dentiste, Dietikon, Suisse
M. Fuhrer, K. Walz, prothésistes dentaires Bienne, Suisse
Les auteurs déclarent n’avoir aucun conflit d’intérêts avec Cendres et Métaux SA.
PUBLIREDACTIONNEL

  • Connaissez-vous le matériau Pekkton ivory?
  • Si vous avez déjà utilisé ce matériau quel est votre avis?

Commentaires

mathieu

Bonjour
Est ce que le Pekkton® ivory permet de réaliser des bridges collés ?
Quelle est la méthode de mise en forme pour le labo (cfao et usinage ou mise en moufle) ?

Merci pour votre réponse.
Mathieu

Cendres & Métaux

Pekkton ivory est un matériau d’armature qui peut être utilisé en implantologie (sur bases titane) ou en prothèse conventionnelle. L’armature doit être traitée avec le primer visio.link en intrados avant d’appliquer un ciment de type verre ionomère, et également avant le montage du composite pour la réalisation esthétique. Certains prothésistes étrangers préfèrent coller des céramiques (e.max) mais c’est une technique complexe qui nécessite une formation dispensée par Cendres+Métaux UK à Manchester.
Pour la fabrication de l’armature, un traitement complet en CFAO est possible après avoir acheté un disque Pekkton standard de 98,5mm. Sinon, il faut utiliser la méthode de la pressé après s’être équipé du four de maintien et de la presse. Cendres+Métaux France propose un starter package complet pour moins de 5.000 € TTC avec le matériel et le consommable nécessaire à la réalisation de 10 à 15 unitaires.

sirhcchris

Bonjour, merci pour vos articles!
Quelle est l’épaisseur minimum acceptable pour une armature, et quelle largeur d’embrasure faut il respecter?
Merci

pbrun

Bonjour. Si vous réitérez votre demande à info@cmdental.fr, vous pourriez recevoir un tableau de nos préconisations car une simple réponse ne suffit pas selon les cas. Il y a toutefois une règle « intuitive » qui dit qu’il faut prendre un facteur homothétique de x1,5 par rapport à des structures en alliage non-précieux.

Laisser un commentaire