Naviguer / Chercher

Préparation d’un overlay #2 : cavité profonde

Lorsque les parois résiduelles ont une épaisseur minimale de 2 mm mais que la profondeur cavitaire est beaucoup plus importante (au moins 2x plus profonde), le risque de fissures est nettement augmenté et il est préférable de réaliser un recouvrement cuspidien (Frifka S. et coll. 2009).

Le recouvrement cuspidien doit être d’au moins 2 mm pour laisser une épaisseur de matériau suffisamment résistante mécaniquement.
La dentine est totalement protégée, en fin de préparation, par un adhésif MR3 (Immediate Dentin Sealing – IDS) puis est recouvert par un composite fluide pour combler les éventuelles contre dépouilles persistantes et diminuer l’épaisseur de la pièce prothétique.

L’overlay est donc une pièce en céramique ou en composite qui recouvre toutes les cuspides et qui doit avoir une épaisseur globale minimale de 2 mm.

Il est préférable de réaliser un overlay d’épaisseur régulière pour diminuer les risques de tension au sein du matériau (Ona M. et coll. 2011).

Par ailleurs, une épaisseur régulière diminue la contraction de prise de la résine composite de collage en permettant un facteur C plus favorable et permet une photopolymérisation plus efficace sous une épaisseur plus fine (Gerdolle D. et coll. 2004).

Laisser un commentaire