Navigate / search

Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #6

  1. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #1
  2. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #2
  3. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #3
  4. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #4
  5. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #5
  6. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #6
  7. Quel diagnostic ? Quelle conduite à tenir ? #7

Une patiente de 33 ans, sans antécédent, consulte pour une lésion maxillaire apparue il y a un an.

Elle est inquiète car la lésion persiste.

  • Que lui proposez-vous ?

Comments

doaab5

un examen clinique, un sondage parodontal, une radio periapicale.
elle semble avoir des depot de plaque et tartre partout.

abos

Lésion unique supracentimétrique érythroplasique nodulaire bourgeonnante, en relief, avec limites nettes et base souple non-surélevée, siégeant sur gencive marginale et attachée en regard de 21-22. Contenu homogène, ne semble pas être indurée.
Rechercher :
– Signes d’appel (synergie alcool-tabac, UV, imprégnation hormonale, aménorrhée, grossesse connue ou possible, habitude nocive)
– Signes à la palpation (saignement, induration, bruit, douleur)
– Signes fonctionnels (dysphagie, halitose, hypersialorrhée)
– Signes généraux (AEG, asthénie, fièvre, anorexie, amaigrissement)
– Signes d’extension (ADP, perturbation de la contraction des muscles peauciers au sourire par exemple)
Diagnostic…
– Présomptif : Granulome pyogénique / Épulis inflammatoire
– Étiologique : Imprégnation hormonale + Irritation par la plaque
– Différentiel : Erythroplasie de Queyrat (rarissime mais pré-cancéreux donc ne pas passer à côté) / Carcinome épidermoïde / Tumeur ou Pseudotumeur vasculaire / Épulis gravidique
(Je prépare le Concours de l’Internat et suis preneur du moindre conseil ou commentaire… et merci pour ce quiz diagnostique !)

Jean-Christophe FRICAIN

Bonjour
le deuxième commentaire est tout à fait satisfaisant sauf pour érythroplasie qui n’est pas un nodule. Hors ici la lésion élémentaire est un nodule.

Le diagnostic le plus probable est un épulis

Rechercher de principe une grossesse compte tenu de l’âge de la patiente

abos

À la réflexion…
– Exit la grossesse et ses possibles manifestations (puisque ça fait plus d’un an)
– Rechercher : Aspect pédiculé ; Antécédents liés à HPV
– Présomptif : Granulome pyogénique (Botryomycome)
– Etiologique : HPV sérotypes 11-16 (bénins) + Irritation par la plaque

abos

Ah très bien !
Finalement l’imprégnation hormonale était la bonne piste !
Merci encore !!

Jean-Christophe FRICAIN

pas de lien avec HPV

ok pour commentaire de plus d’un an élimine grossesse mais attention toujours vérifier de principe …

abos

Oui je viens de me rendre compte que j’ai confondu avec papillome/condylome, le botryomycome étant d’origine vasculaire…
Bon va falloir que je replonge dans la dermato moi … !

Dafi

Bonjour, comment pouvons nous faire le diagnostic differentiel entre un epulis inflammatoire et un botryocome (epulis pyogenique) a l’examen clinique.
Merci

Dentiste

La photo montre une lesion maxillaire a point de départ muqueux (gencive marginale et attaché)unique siégeant d apparition sessile avec des limites nette en niveau gingivale et s étendant de la face mesiale de la 11 jusqu’à la 22 d allure homogene recouverte d une muqueuse normale et semble non induree .
Fair un bon interrogatoir un bon examen clinique endo et exo buccal recherche des signes d extension des signes d appels et d alerte …
Les diagnostics évoqués : epulis inflamatoir (suite au dépôt tartrique retrouvée) epulis vasculaire ou angiomateuse (vu la composante vasculaire marquee)epulis fibreuse ou a cellule geante …l epulis gravidique (rencontré chez la femme enceinte et resulte de l extrême sensibilite de la muqueuse gingivale aux irritant locaux )
Élimination de l irritations locale qui reste le facteur principal incriminé est de régle
Motivation a l hygiène bucco-dentaire denatire
Traitement de maladie parodontale a savoir détartrage et curetage
Le traitement classique de l epulus est l exerese chirurgicale.

hakim

C’est peut-être un fibrome ossifiant périphérique qui est une lésion gingivale de type nodulaire qui survient le plus fréquemment au maxillaire antérieur chez de jeunes adultes de sexe féminin. Il se définit par un néoplasme bien circonscrit et parfois encapsulé composé d’un tissu fibreux contenant des quantités variées de matériaux minéralisées comme de l’os ou du cément. Il est associé à des facteurs locaux d’irritation et peut entraîner une gène et des difficultés de phonation ou de mastication. L’examen clinique permettra de nous donner des indices pour son diagnostic mais seul l’examen anatomopathologique permettra d’en confirmer son diagnostic.

Jean-Christophe FRICAIN

epulis= botriomycome=granulome pyogénique=granulome telangiectasique…

Leave a comment