Naviguer / Chercher

Orientation diagnostique devant une macrochéilie #2

Dans le post précédent nous nous interrogions sur les examens complémentaires à demander.

Situation initiale :

Un jeune homme de 18 ans est adressé à la consultation de dermatologie buccale de l’hôpital Henri Mondor devant une macrochéilie inférieure persistant depuis 2 mois. Il ne présente pas d’antécédent médical et ne prend aucun traitement. A l’interrogatoire, le patient rapporte un épisode de stress intense lié au passage du baccalauréat associé à des troubles digestifs : association de diarrhées et constipation. L’examen endo-buccal met en évidence des ulcérations situées au niveau du fond du vestibule ainsi que la présence de nodules rétrocommissuraux. La langue revêt d’aspect normal ; la palpation de la lèvre inférieure tuméfiée est indolore.

L’examen complémentaire à demander

Biopsie labiale et analyse anatomopathologique

  • Biopsie profonde
  • Examen anatomopathologique (granulomes)

L’analyse anatomopathologique de la biopsie labiale montre la : « Présence de granulomes épithélioides giganto-cellulaires sans nécrose caséeuse. »

L’hypothèse diagnostique de granulomatose orofaciale est ainsi posée.

  • Quelles sont les étiologies possibles et comment les recherchez-vous ?
  • Que faites-vous ?

Commentaires

Frédérick GAULTIER

sanc
15 janvier 2016 à 21 h 46 min
Bonsoir,
Pas mal de signes me font penser à un Crohn, mais je ne suis pas spécialiste 🙂

Bonsoir,
comme vous pouvez le lire dans le post2
j’entendais par prescription celle d’examen complémentaire à type de biopsie
L’hypothèse diagnostique de Crohn est excellente
Il existe néanmoins des diagnostics différentiels qu’il faut poser et écarter

Laisser un commentaire