Naviguer / Chercher

Edito

IDWEBLOGS : La chirurgie maxillo-faciale est une discipline frontière de l’odontologie. De larges collaborations sont ouvertes par l’implantologie et votre notoriété y est parfaitement établie.
Vous avez immédiatement accepté de prendre la rédaction en chef d’un blog de chirurgie maxillo-faciale. Qu’en attendez-vous ?

Benoît PHILIPPE : Plus qu’une attente, c’est le désir de participer de manière active aux évolutions de notre environnement professionnel qui m’a poussé à me lancer dans ce projet. En réalité, le poste de rédacteur en chef de ce blog consacré à la chirurgie maxillo-faciale me permet de rester dans le concret et de retrouver sur le terrain de la communication les relations entre les différents acteurs de la chaîne de soins de la cavité buccale et de l’extrémité céphalique.

IDW : La logique des blogs fait appel, par le jeu des commentaires, à des discussions entre les auteurs et les lecteurs. L’exercice n’est-il pas à risque ?

BP : Non, l’exercice n’est pas à risque. Au vu des premières semaines de mise en fonction de ce blog, l’espace de discussion paraît déjà bien cadré. Les questions et les discussions qu’elles ont générées nous ont surpris par leur précision et leur pertinence.

IDW : Les blogs vous apparaissent-ils d’abord comme un complément des publications écrites ou pensez-vous qu’ils puissent constituer des médias indépendants ?

BP : Il me paraît clair que nous assistons à l’apparition d’un nouveau moyen de communication professionnel. Les praticiens désirent des réponses concrètes à des problèmes concrets. En outre, les blogs, par le nombre des intervenants et par la concision des messages, permettent de proposer des éléments de réponse très variés à une question apparemment simple. La presse conventionnelle reste irremplaçable. Elle vient naturellement en relais de ce nouveau type de communication.

IDW : Quels sont les thèmes principaux qui seront abordés dans ce blog ?

BP : Tous les sujets appartenant la chirurgie maxillo-faciale pourront être traités, en particulier ceux des reconstructions et des ostéotomies pré-implantaires, de la chirurgie orthognatique ou de la chirurgie des grands kystes et tumeurs des maxillaires. Bien d’autres chapitres de la spécialité seront abordés : la chirurgie des glandes salivaires(sous-maxillaire et parotides), la traumatologie maxillo-faciale, les reconstructions après traumatismes ou résections tumorales. Le chapitre des malformations ne sera pas oublié, en particulier les fentes faciales (fentes labio-alvéolo-palatines, etc.) L’ensemble de ces pathologies se déclinera bien sûr chez l’adulte comme chez l’enfant.

Afin de bien mettre l’accent sur la nécessaire connaissance de l’« organe dentaire et de la prothèse dentaire » dans l’exercice de la chirurgie maxillo-faciale, les trois premiers posts ont été consacrés à la place de la chirurgie dans la gestion de l’espace prothétique. L’exercice pratique de ce blog se révèle donc être d’une exceptionnelle richesse.

IDW : Quels conseils donneriez-vous à tous ceux qui désirent participer à ces discussions ?

BP : Les blogs, par nature, sont des espaces d’échanges. Pour que ces espaces de discussion soient viables, il convient de rester clair sur la forme comme sur le fond.

""->""