Naviguer / Chercher

Chirurgie orthognathique guidée

Comme la CRPI guidée (voir post Chirurgie Reconstructrice préimplantaire), la chirurgie orthognathique guidée consiste, à l’image de la chirurgie implantaire guidée, à simuler le geste opératoire puis à assurer le contrôle de son execution à l’aide de guides stéréolithographiques de découpe osseuse et de forage tandis que des miniplaques fabriquées avant l’acte chirurgical par fusion laser de poudre de titane complètent le dispositif et permettent de stabiliser les fragments osseux conformément à la simulation retenue.

Mr A. âgé de 50 ans, sans antécédents médico-chirurgicaux présente une classe III modérée d’origine maxillaire (micromaxillie) et mandibulaire (hypermandibulie) associée à symphyse mentonnière discrètement hyper développée (macrogénie). La langue est en position basse tant au repos qu’en fonction.

L’indication opératoire est mixte : fonctionnelle occlusale et esthétique. Le profil concave, le menton hyper développé, les sillons naso-génien anormalement profonds compte-tenu de l’âge sont jugés dysharmonieux par le patient.

La préparation orthodontique a consisté à niveler, coordonner, aligner l’occlusion tandis que la procédure chirurgicale retenue, en collaboration avec le praticien en charge de l’orthodontie (Dr Denis Paulus. Paris), a consisté à réaliser une ostéotomie de Lefort 1 d’avancée de 7mm et une ostéotomie de recul du menton de 4mm). Le recul mandibulaire, toujours possible chirurgicalement, n’est pas retenu en raison du risque de récidive d’origine linguale.

Le contrôle de la découpe osseuse conformément à la simulation est rendu possible grâce aux guides de découpe osseuse, la face latérale de l’insert ultrasonique venant s’appuyer sur les ailes latérales des guides maxillaires Les miniplaques solidarisées et préfabriquées selon l’anatomie propre du patient et selon les déplacements des pièces squelettiques constituent de véritables guides de positionnement et assurent une ostéosynthèse rigide des pièces squelettiques.


VIDEO : Occlusion en fin d’intervention :

  1. En cas de dysmorphose avec hypermandibulie, le recul mandibulaire est-il systématique ?
  2. La position de la langue au repos comme en fonction est-elle un élément déterminant dans la prise en charge chirurgicale d’une dysmorphose ?
  3. La prise en charge chirurgicale d’une dysmorphose est-elle une obligation thérapeutique ?
Liens vers l’article :
Chirurgie maxillofaciale guidée : simulation et chirurgie assistée par guides stéréolithographiques et miniplaques titane préfabriquées ; B. Philippe ; Revue de Stomatologie, de Chirurgie Maxillo-Faciale et de Chirurgie Orale ; Vol 114 – N° 4, P. 228-246 – septembre 2013 :

  1. http://www.em-consulte.com/article/842368/article/chirurgie-maxillofaciale-guidee-simulation-et-chi
  2. http://dx.doi.org/10.1016/j.revsto.2013.06.005

Commentaires

Benoît PHILIPPE

Merci pour ce commentaire chaleureux.
En pratique il ne faut pas oublier que ce type d’avancée technique est le fruit « d’une compréhension et d’une maturation intellectuelle » partagée par de nombreux professionnels. L’analyse chronologique de la bibliographie permet de mieux comprendre cette lente progression qui n’en est qu’à ses débuts…. Benoît PHILIPPE

Laisser un commentaire