Naviguer / Chercher

Reconstructions préimplantaires à l’aide d’os pariétal. Place des nouvelles technologies pour une procédure plus sûre et plus économe #5

La Piézochirurgie

L’absence de mouvements indésirables de couple ou de translation transmis à l’opérateur par la pièce à main favorise la précision du geste.

La sécurité est basée sur le principe de la « Sélectivité ». Seuls les tissus squelettiques sont concernés par la découpe qui préserve les tissus mous (8, 9, 10, 11, 12)
Le prélèvement est économe vis-à-vis du site donneur grâce au contrôle et à la finesse de la découpe ; l’os prélevé correspondant précisément aux besoins (« l’os utile » correspondant d’emblée à l’os prélevé). Le clivage de la corticale externe réalisé au sein de l’os spongieux intermédiaire se déroule de manière atraumatique (Fig. 33 à 36 et Vidéo).

Conclusion

A condition de respecter les contre-indications et de bénéficier de praticiens rompus à ce type de prélèvement, le site donneur pariétal est comme l’avaient décrit ses premiers auteurs un site donneur incontournable. Le bilan 3D interactif et la Piézochirurgie favorisant la sécurité et la préservation de l’intégrité de la voûte nous paraissent devoir être soulignés afin de favoriser « in fine » son recours raisonné au service des patients. La qualité des reconstructions obtenues et l’économie du capital osseux générée grâce à ces avancées méritent d’être rappelées. Malgré les progrès de la technique et malgré le respect de la procédure ; comme dans tout acte chirurgical, les complications toujours possibles sont présentées au patient au cours de la phase du consentement éclairé.

  1. Les phénomènes Piézoélectriques est une découverte italienne. Vrai ou Faux ?
  2. Il est nécessaire d’appuyer sur la pièce à main pour découper l’os en Piézochirurgie. Vrai ou Faux ?
  3. La Piézochirurgie nécessite une irrigation abondante. Vrai ou Faux ?

Laisser un commentaire