Naviguer / Chercher

Procédures cliniques (L-PRF) #3

Préparation de 3 membranes de L-PRF (I)

La compression de caillots de L-PRF va permettre d’obtenir de membranes de L-PRF. Un autre composant peut être récupéré après la compression pour utilisation clinique immédiate. Quel est-il?

Pour le post 3 uniquement:

Commentaires

sadaikha

on m a dit une fois par un parodontologiste que leurs utilites joue un role de booster dans la cicatrication en implantologie

sadaikha

c est quoi leurs utilites en autres et leurs indications encore plus precise

hodina

Bonsoir,
L’Exsudat ne semble pas moins intéressant que le L-PRF.
il est riche en protéines d’adhésion: vitronectine et fibronectine, PDGF et VEGF, facteurs de croissance vasculaire favorisant l’angiogénèse (revascularisation), l’adhésion des ostéoblastes sur les biomatériaux et le titane.

Charles-Henry SENECHAUT

Pour hodina et sadaikha,
Après la compression des caillots, on obtient des membranes de L-PRF (qui sont constituées de fibrine, cellules, plaquettes activées et nombreux facteurs de croissance, entre autres).
L’autre composant obtenu durant la compression est en effet l’exsudat – le “jus » du caillot si vous voulez – qui est un serum plasmatique chargé également de nombreuses protéines plasmatiques, de facteurs de croissance (TGFb1, VEGF, PDGF-AB, etc) et glycoprotéines diverses (fibronectine, vitronectine, etc). Il est evident qu’un tel serum est un liquide naturel idéal pour hydrater un matériau osseux utilisé durant une greffe par exemple, puisqu’il permet en fait de saturer le matériau de facteurs de croissance et autres protéines (cela rend le matériau plus bioactif et cela gratuitement). Nombre de ces composants favorisent en effet l’angiogénèse, l’adhésion et la prolifération cellulaire, et le processus d’intégration des biomatériaux en général.
La combinaison des membranes de L-PRF et de leur exsudat est donc très utile.
Bonne journée

Laisser un commentaire