Naviguer / Chercher

Membranes de L-PRF #2

La membrane L-PRF

Dans le post 1, nous avions vu la technique pour obtenir le caillot L-PRF. Après avoir séparé le caillot L-PRF de la couche contenant les globules rouges, le caillot est disposé dans la boite stérile Xpression (figure 1) pour être compressé. Le pressoir est tout d’abord installé dans la box (figure 2), puis le couvercle est posé par dessus (figure 3). Le poids du couvercle va exercer une pression continue sur la presse. Très rapidement, au bout de quelques minutes, les membranes de L-PRF sont obtenues et utilisables cliniquement (figures 4 et 5).

Matériel

La centrifugeuse et le kit de préparation pour réaliser des caillots et membranes de L-PRF répondent à des normes CE et FDA et sont commercialisés sous le nom Intra-Spin™ (Intra-Lock, Boca Raton, USA). Tous les systèmes de productions de concentrés plaquettaires requièrent une centrifugeuse spécifique, un kit de prélèvement sanguin et de préparation adaptés. L’ergonomie de l’ensemble du système est un paramètre fondamental pour le développement de cette technique dans le cadre d’une utilisation en cabinet dentaire.

Utilisation au cabinet dentaire

De nombreuses applications sont possibles pour l’utilisation du L-PRF en chirurgie orale.

Le L-PRF peut être utilisé cliniquement sous deux formes :

  • sous la forme « caillot »,
  • sous la forme « membrane ».

Il est aussi possible récupérer l’exsudat du L-PRF obtenu après la compression du caillot.

Les membranes de L-PRF peuvent être employées pour recouvrir et stabiliser des particules de biomatériaux utilisées :

  • lors de comblements d’alvéoles dentaires après extractions dentaires (figures 6, 7 et 8),
  • lors de la correction des fenestrations et déhiscences vestibulaires lors de la pose d’implants dentaires (Del Corso M, et al. (2013)).
  • lors de techniques particulières de régénérations osseuses guidées (Toeroek R, et al. (2013))

Les membranes de L-PRF peuvent aussi être appliquées sous la membrane de Schneider pour la renforcer ou la réparer après son décollement lors des comblements sinusiens, et aussi recouvrir la fenêtre d’accès au sinus à la fin de l’intervention (Toeroek R, et al. (2013)).
Les membranes de L-PRF trouvent aussi des indications en parodontologie pour la correction des récessions gingivales et des défauts osseux juxta-radiculaires.

Les caillots de L-PRF peuvent être mélangés à des particules de biomatériaux. Ceci permet d’obtenir un assemblage qui pourra être utilisé pour combler une alvéole par exemple. L’exsudat du L-PRF peut être récupéré et utilisé pour hydrater le biomatériau avant son utilisation (figures 9 et 10).

Un step by step vidéo sera réalisé prochainement sur ce blog. Il s’agira du prélèvement sanguin et de la technique d’obtention de la membrane de L-PRF lors d’une intervention au cabinet dentaire.

  • Quels sont les freins éventuels qui vous empêcheraient d’utiliser cette technique L-PRF?
  • Seriez-vous intéressez d’apprendre cette technique ?

Commentaires

riri

Ce qui me retiendrais dans l’utilisation des LPRF :
– une durée de résorption trop courte par rapport à une membrane collagène ? Quelle durée observe t’on ?
– coût de l’ensemble du matériel ?

riri

En paro,dans le traitement des récessions gingivales, les LPRF sont utilisés comment ? A la place du greffon mucco-conjonctif ?

Bonsoir,

A la différence d’une membrane de collagène, le L-PRF n’est pas une barrière directe, mais une membrane active stimulant la cicatrisation. Le concept est différent.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20443805

Il fonctionne mieux qu’une membrane de collagène dans de nombreuses applications, en particulier avec les allogreffes.

Il peut aussi être combiné sans problème avec d’autres membranes barrières (par exemple en collagène). Cela limite le risque de dehiscences de lambeau.

Lire ici de nombreux exemples illustrés: http://www.poseido.info/publication/volume-1-2013/issue-2.html

Le L-PRF est remodelé en nouveau tissu. Au niveau gingival, l’integration se fait en 8 jours environ – cela depend du type d’application.

Le coût est faible à l’utilisation – 1 euro par membrane/caillot. Le coût initial de la centrifugeuse et des kits (prix à verifier en France quand fourni avec 100 tubes) est vite amorti.

Une bonne machine tient 10 ans sans problèmes en usage intensif.

Cela dit, il est important d’utiliser une machine de bonne qualité, afin d’avoir un vrai caillot de L-PRF de bonne qualité.

De ma propre experience à avoir acheté initialement par erreur une machine low-cost “made in China” avant de passer au kit officiel CE/FDA, un mauvais L-PRF ne marche pas bien et on abandonne rapidement. Beaucoup de mauvaises machines et de procédés pour fabriquer » soi-disant du PRF » circulent dans le commerce et sur internet et on peut vite opter pour un mauvais système.

Je conseille de lire ces articles pour bien le comprendre:

http://www.poseido.info/publication/volume-2-2014/poseido-201422129-39-dohan.pdf

http://www.poseido.info/publication/volume-2-2014/poseido-201422141-54-pinto.pdf

http://www.poseido.info/publication/volume-2-2014/poseido-201422155-66-dohan.pdf

Je ne peux que confirmer cela via ma propre expérience.

Sans parler de l’aspect médico-légal à respecter désormais (le marquage CE du materiel et des tubes pour réimplantation chez l’humain dans notre cas).

Bonne Soirée

En paro, les membranes sont utilisées de différentes manières, en combinaison du traitement classique. Il y a un cours complet a faire dessus, vue l’étendue du sujet, évidemment.

Les chirurgiens les plus expérimentés sur le sujet (Dr Del Corso, Dr Dohan Ehrenfest) obtiennent d’excellents resultats en remplacement du greffon épithélio-conjonctif.

Plusieurs études de diverses équipes l’ont démontré, à voir sur Pubmed.

Cela dit, il faut bien comprendre le matériau et la manière de l’utiliser afin d’obtenir les meilleurs résultats.

riri

J’aimerai assister à des poses de LPRF en remplacement d’un greffon conjonctif pour l’utilisation en paro.
Quelqu’un connaît il un praticien organisant des formations sur ce thème ou qui accepterait de recevoir un confrère pour assister à des interventions ? Merci pour ces précisions.

Bonjour,
Pour ce qui est des formations sérieuses, elles sont rares en France.
Le sujet est vaste et malheureusement les meilleurs Experts du L-PRF en application paro sont désormais à l’étranger.
Cela dit, apprendre à l’utiliser n’est pas bien difficile. L’usage est à la fois très répandu et assez diffus, lié a son histoire particulière en France.
Vous pouvez passer au cabinet pour apprendre les bases si vous le souhaitez.
Je peux éventuellement vous suggérer de contacter le Dr Marco Del Corso à Turin, qui parle Français et est clairement le meilleur spécialiste pour les applications en paro.

CH Senechaut

choukroun

Mr Senechaut , Les Formations sérieuses existent en France et dans le monde entier depuis plus de 10 ans, !! Et elle sont organisées par la société SYFAC http://www.syfac.com.
Vos commentaires sont malheureusement erronées et surement intéressés. Plainte au conseil de l’ordre sera déposée dès lundi matin. Il faut arrêter de dire des conneries..!

chouckroun,
merci d’avoir pris la peine de signaler le site du syfac qui sera instructif pour les internautes qui fréquentent ce blog. Voila des informations concrètes et utiles.
Bien entendu vous avez le droit de penser que l’auteur C.H. Senechaut dit des « conneries ». L’idéal serait de dire en quoi ses affirmations seraient effectivement des « conneries ». Tous les lecteurs pourraient profiter de votre opinion et la discuter.
Libre à vous d’intervenir au conseil de l’ordre. Malheureusement je peux vous dire, en toute cordialité, que la démarche la plus féconde est de répondre et d’argumenter pour faire valoir votre expérience ou vos travaux ou vos opinions. Nous respecterons absolument votre liberté d’expression. Vous pouvez joindre des illustrations à vos réponses, ajouter des liens vers des références bibliographiques…
Autrement dit: vive la discussion comme base de la formation continue.
Les agressions et autres menaces sont sans intérêt. Je suis persuadé que vous le comprenez.
Cordialement

choukroun

Monsieur le modérateur,
Vous appelez ça de la formation continue ??
vive la discussion quand elle est basée sur des arguments scientifiques et véridiques. Cela n’est pas le cas dans les commentaires de Mr Senechaut.. qui connaît parfaitement le Syfac, puisqu’il a été formé au PRF lors d’une des formations que j’ai fait à Dijon..
Donc, quand on omet volontairement de citer l’auteur quand on omet volontairement de citer les sociétés formatrices, en affirmant qu’il n’y a rien de sérieux en France, alors cela s’appelle de la publicité mensongère ou de la diffamation et c’est pour cela que plainte au conseil de l’ordre sera déposée lundi matin. Contre Mr Sénéchaux.
Faut arrêter de publier n’importe quoi.
J’ai déjà porté plainte contre L’ID à l’époque pour la publication d’un article diffamatoire sur le PRF. Je recommencerai dès que j’en aurai l’occasion.. l’information se doit d’être honnête. Cordialement. Joseph CHOUKROUN

hodina

Merci pour cet article vraiment très intéressant. Le 1er l’était d’ailleurs tout autant.
Il est dommage qu’il soit pollué par tant de colère pour une si petite chose que l’oubli volontaire ou non d’un Nom et d’une Formation que par ailleurs tout le monde connaît et qui doit être fort intéressante par ailleurs.
malgré tout, il doit bien être possible d’utiliser la technique de centrifugation sans passer par une seule et unique formation?
En tout cas, il n’a jamais été dit qu’il n’existait pas de formation sérieuse et intéressante en France : il a seulement été dit  » Pour ce qui est des formations sérieuses, elles sont rares en France. » Ce qui me semble juste.
On peut même se poser la question de savoir s’il n’y aurait pas une volonté de monopole sur ce sujet?
Merci de ne pas porter plainte contre moi, petit dentiste de province.

Cher Hodina,
Vos remarques sont très justes. Personnellement, pour éviter tout biais commercial, je recommande plutôt d’apprendre la technique de manière confraternelle, avec des praticiens cliniciens qui connaissent le sujet, comme je le ferais pour toute autre technique chirurgicale en implantologie. J’ai d’ailleurs énormément appris en chirurgie en allant voir opérer des confrères très expérimentés sur une technique particulière.
Cela fait bien longtemps que la technique PRF est dans le domaine publique. La technique elle-même a d’ailleurs évoluée de manière significative depuis ses débuts.
Pousser les consoeurs et confrères vers telle ou telle formation commerciale relèverait de la volonté d’imposer un monopole.
Cela ralentit le développement de la technique, et cela ne sert pas les intérêts des patients et les praticiens.
Pour ce qui est du choix du matériel, c’est avant tout un problème réglementaire. Le matériel doit évidemment être conforme aux normes en vigueur.
Bonne soirée

hodina

Merci de votre réponse, qui correspond exactement à ma vision.
J,ai moi même suivi une formation extrêmement intéressante sur ce sujet et fait l’acquisition d’une centrifugeuse EBA.
Les évolution sont nombreuses dans les protocoles permettant par exemple en 1 temps d’avoir et des membranes et du MPM ce qui simplifie bien les choses. Tout est dans le tube,en fait….ou les tubes….
Merci pour votre blog très riche d’enseignement et qui permet à tous de progresser.
Bien à vous.
Hodina

Laisser un commentaire