Naviguer / Chercher

Mise en charge immédiate du secteur antérieur de la mandibule #1

Les patients présentant des dents condamnées au niveau de la zone antérieure de la mandibule et désirant une réhabilitation fixe implanto-portée peuvent se voir proposer différents types de protocoles, notamment le protocole de mise en charge immédiate ou le protocole de mis en charge conventionnelle.

Mise en charge conventionnelle

  1. Extractions des dents condamnées et réalisation d’une prothèse amovible provisoire immédiate
  2. Pose des implants après cicatrisation
  3. Réalisation de la prothèse définitive fixe sur implants après ostéointégration des implants

Mise en charge immédiate

  1. Pose des implants et mise en charge immédiate à l’aide d’un bridge provisoire fixe sur implants, immédiatement après les extractions
  2. Réalisation de la prothèse définitive fixe sur implants après ostéointégration des implants

Très peu d’articles concernant la mise en charge immédiate au niveau de la zone antérieure de la mandibule ont été publiés.
Cependant, l’international team for implantology (ITI) s’est penché sur le sujet lors d’une conférence de consensus.
L’ITI a été créée en 1980 et est devenue l’un des plus importants organismes académiques indépendants en implantologie et dans le domaine de la régénération tissulaire. Grâce aux excellentes relations entretenues avec de très nombreuses universités et écoles dentaires, l’ITI constitue un lien fondamental entre l’industrie, le monde universitaire et les professionnels de la dentisterie.
Tous les 5 ans, l’ITI organise une conférence internationale de consensus avec des experts reconnus mondialement sur 5 thèmes particuliers ayant fait l’objet de publications dans la littérature scientifique. La cinquième conférence de consensus de l’ITI a eu lieu les 23-25 avril 2013. Les responsables des 5 groupes de travail se sont réunis l’année précédent la conférence, en mai 2002, sous la direction du professeur Ian Needleman (Unit of periodontology and international centre for evidence-based healthcare, UCL eastman dental institute, London) afin de rationaliser et standardiser le protocole de sélection des publications scientifiques.

Les résultats présentés lors de la conférence ont été publiés dans le JOMI (the international journal of oral and maxillofacial implants), en 2014 (volume 29, supplément).
Un des 5 thèmes étudiés (5 groupes) étaient les protocoles de mise en charge immédiate (groupe 4 dont le docteur German O. Gallucci était responsable). Et notamment figurait le protocole de mise en charge immédiate chez le patient partiellement édenté (avec un site édenté étendu) dont le docteur Alexandre Schrott était le responsable.

Chez l’édenté partiel avec un site édenté étendu, quel est l’effet de la mise en charge immédiate des implants (dans la semaine suivant le pose des implants) à l’aide d’une prothèse provisoire implanto-portée comparé à la mise en charge différée (à 1-8 semaines suivant la pose des implants) et à la mise en charge conventionnelle (au delà de 8 semaines suivant la pose des implants) sur le taux de survie implantaire? A cette question, des recommandations ont été rédigées.

Les recommandations émises par le groupe 4 sont les suivantes :

  1. La mise en charge différée d’implants chez l’édenté partiel au niveau d’un site édenté étendu, 4 à 8 semaines après leur pose, est une approche de traitement prédictible.
  2. La mise en charge immédiate d’implants chez l’édenté partiel en zone postérieure au niveau d’un site édenté étendu cicatrisé semble être une approche de traitement prédictible.
  3. La mise en charge immédiate d’implants chez l’édenté partiel en zone antérieure au niveau d’un site édenté étendu doit être pratiquée avec prudence et par des praticiens expérimentés, en regard du peu d’études corroborant ce type de traitement.
  4. Lorsque la mise en charge immédiate est pratiquée, les critères suivants doivent être pris en compte :
    • blocage primaire de l’implant,
    • besoin d’une augmentation osseuse conséquente,
    • dimension et design de l’implant,
    • facteurs occlusaux,
    • habitude du patient,
    • état de santé général du patient,
    • expérience clinique du praticien.
  5. Dans le prochain post, il sera détaillé, à partir d’un cas clinique, un protocole de mise en charge immédiate en zone antérieure de la mandibule.

    • Aviez-vous connaissance de l’international team for implantology (ITI) ?
    • Lors de la réalisation de vos plans de traitements implantaires, prenez vous en compte ce que dit la littérature scientifique ?
    • Comment faites-vous vos recherches d’articles scientifiques et la mise à jour de vos connaissances en implantologie : congrès, abonnement à des revues scientifiques, recherche pub Med, recherche Google, en échangeant avec des confrères ?

Laisser un commentaire