Naviguer / Chercher

Gestion d’une complication de greffe de sinus #1

C’est un patient présentant une atteinte parodontale terminale des dents 14,15 et 17 (figure 1). L’examen 3D montre une destruction du plancher sinusien causée par un kyste apical sur 17 envahissant le sinus maxillaire (figures 2,3 et 4). Un bilan ORL a permis d’écarter toute pathologie au niveau des sinus maxillaires et donc aucune contre-indication à une chirurgie pré-implantaire du sinus maxillaire. Une réhabilitation implanto-portée du secteur maxillaire droit (bridge sur trois implants 14-15-16) est décidée avec le patient.

Le traitement effectué est le suivant :

  • Extraction de 14,15 et 17 et exérèse des kystes.
  • Deux mois après les extractions, la fermeture muqueuse est obtenue. La reconstruction osseuse du plancher sinusien est alors réalisée à l’aide de plaquettes corticales prélevées au crâne (figures 5 et 6) et ostéosynthésées (figures 7 à 10). On peut remarquer lors de l’exposition de la face latérale du sinus et de la crête alvéolaire, la volumineuse communication osseuse bucco-sinusienne (figure 7). Le lambeau vestibulaire est tracté grâce à des incisions sous-périostées afin de recouvrir sans tension la greffe. Il est important de souligner qu’une fois le lambeau suturé, aucune tension n’était présente dessus (figure 11).

Dix jours après la chirurgie, le patient présente une désunion du lambeau vestibulaire avec exposition du greffon (plaquette osseuse la plus crestale (figure 12)).

12. Exposition du greffon à 10 jours post-opératoire
12. Exposition du greffon à 10 jours post-opératoire

Quelle est votre attitude face à cette complication post-opératoire?

Laisser un commentaire