Naviguer / Chercher

Canine incluse et réhabilitation implantaire #2

Dans le post #1, nous avions vu qu’une greffe osseuse s’imposait. La reconstruction osseuse intervient dans la même séance que l’extraction de la 13, après un curetage minutieux de l’alvéole et un rinçage à la bétadine buccale. La patiente est sous antibiothérapie et corticothérapie pour ce traitement. Des membranes de Prf sont préparées selon le protocole recommandé par le fabricant (figure 1). Le matériau de greffe utilisé est une allogreffe (Tutoplast, tutogen medical). Il est préparé en le mélangeant avec le sérum du patient récupéré lors de la préparation du Prf (figure 2). Dans un premier temps, 2 membranes de Prf sont glissées au fond du défaut jusqu’à la déhiscence du plancher des fosses nasales pour la fermer dans le but d’éviter que les particules d’os ne diffusent dans la cavité nasale (figures 3 et 4).


L’os est délicatement introduit dans le défaut. Puis, il est façonné jusqu’à reconstruire la paroi osseuse vestibulaire (figures 5 et 6). Une quantité de 20 cc d’allogreffe a été utilisée. Des membranes de Prf sont de nouveau utilisées pour recouvrir la greffe (figure 7). Le lambeau vestibulaire est tracté en direction coronaire après réalisation d’une incision sous-périostée pour qu’il soit suturé sans tension et fermer le site opératoire (figure 8). L’utilisation des allogreffes pour maintenir un volume osseux suffisant, simultanément à une extraction en vue d’un traitement implantaire, est couramment utilisée: une des premières études a été publiée en 2004. La pose de l’implant interviendra dans 6 mois, à la suite d’un contrôle scanner.

Quelle épaisseur osseuse minimale est-il important de conserver en vestibulaire lors de la pose de l’implant, afin d’obtenir un traitement implanto-porté pérenne ?

Commentaires

cameleon

Bonjour et bravo pour la chirurgie et la qualité des photos. J’attends le résultat final avec impatience.
Ne craignez vous pas que la poudre d’os ne fiche le camp?

Charles-Henry SENECHAUT

Bonsoir cameleon.
Oui, effectivement vous évoquez une problématique cruciale à gérer pour la réussite de la chirurgie de greffe osseuse.
L’aspect le plus important est la parfaite immobilisation du greffon. Pour cela, il est essentielle de donner le plus de souplesse au lambeau vestibulaire pour pouvoir recouvrir complètement la greffe sans tension. Sinon la sanction intervient quelques jours après, c’est à dire une ouverture de la plaie avec un risque de fuite des particules osseuses. Pour cela, après avoir décollé le lambeau vestibulaire en pleine épaisseur, il faut réaliser une dissection de ce lambeau au niveau du périoste.
Autre point important: il ne faut pas hésiter à décoller la gencive palatine pour pouvoir glisser les membranes de Prf. Ceci va permettre d’immobiliser le Prf et donc aussi les particules osseuses.
Il est aussi essentiel d’insister auprès du patient de laisser le site opératoire « tranquille » au moins un mois.

Marcel Carton

Cas très interessant surtout quand on peut faire le va et vient avec la situation de la canine sur le blog d’implantologie esthétique. Pourriez vous nous montrer de façon détaillée la façon dont vous obtenez votre membrane Prf? Un step by step avec des explications simples. En vidéo?
Merci et bravo pour ces posts

Laisser un commentaire