Naviguer / Chercher

Commentaires

Jean-Paul Graigon

La qualité d’impression est assez étonnante par apport aux autres techniques qui utilisent du filament, on ne voit pas de stries. Je connais pas très bien ce procédé mais apparemment il y a déjà mal de bijoutiers et de dentistes qui l’utilisent ( http://www.primante3d.com/dentisterie-20062017/ ). Par contre est il possible d’imprimer d’autres matériaux que le plastique avec cette technique comme le métal ?

Gérard DUMINIL

Merci Jean Paul pour ce commentaire, Ici la précision dépend de la capacité de la machine à effectuer des couches fines et de la dimension du faisceau laser. Avec certaines imprimantes « à fil » on peut cependant approcher la même définition selon le matériau utilisé. L’imprimante Formlabs est utilisée effectivement dans de nombreuses autres applications que le dentaire, les bijoutiers font des pièces en résine calcinable, les ingénieurs des prototypes de pièces complexes etc..
Une technologie semblable permet par fusion laser d’élaborer des pièces en métal ( armatures de couronnes, bridges dentaires ou châssis de PPA en Chrome cobalt) Les machines sont ben plus imposantes et dans des games de prix autour de 200 000€ selon les performances, donc destinées à des centres d’usinage : https://www.google.fr/search?q=fusion+laser+m%C3%A9tal+dentaire&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0ahUKEwiDh62WzILYAhXkDMAKHcJ9BeEQsAQIRw&biw=1168&bih=1200

Actuellement je réalise mes chassis par empreinte optique, CAo et frittage laser avec d’excellents résultats.

Laisser un commentaire