Naviguer / Chercher

Endocouronne et inlay avec le système Cerec #3

La FAO et la pose

VIDEO

La CFAO directe impose des rendez-vous plus longs, votre organisation le permet-elle ?

Commentaires

maxcordelette

Du très beau travail et une description parfaite de chaque étape !

Bravo pour cette trilogie enrichissante et cette utilisation du système Cerec dans un domaine ou la CAO et CFAO sont surprenantes de facilité d’utilisation !

toto

Très joli travail, et rapide de surcroît !
Ne pas négliger la progressivité de l’apprentissage, d’autant plus que de voir nos préparations avec un tel grossissement nous incite à les améliorer…
L’endocouronne est une solution de choix pour les hauteurs réduites, mais alors, comment poser une digue étanche?
Avez vous fait des études pour comparer dans cette indication les différents matériaux disponibles?
en core bravo.

gerardv

Mreci de vos encouragements.
De nombreux travaux ont été réalisés depuis 30 ans déjà sur les matériaux usinables.Au sein de notre association E-DENTISTERIE nous bénéficions des études des fabricants et notre expérience nous a conduit à privilégier soit un disilicate soit une leucite.

axiom

J’utilise une digue très fine pour faire ces collages afin de ne pas être gêné an niveau des points de contact lors de l’insertion de la couronne. Celle qui est montré sur le film semble assez épaisse. Cela est justifié par quoi ?
D’autre part , ce n’est pas une lampe à UV ( invisible ) qui doit être utilisée pour la polymérisation mais bien une lampe à lumière bleue ( visible)
Pour être aussi utilisateur du Cerec, je trouve quand même que le résultat esthétique ne vaut pas celui de mon prothésiste, ou alors il faut passer un temps fou sur le maquillage, la glazure, la cuisson .. le rendement baisse alors sérieusement.

gerardv

Bonjour,
Dans ce cas précis l’épaisseur de la digue n’est pas importante puisqu’il n’y a pas de contact proximal, l’inlay ayant été collé avant la coiffe.Par contre en présence de contacts, j’utilise aussi une digue fine que je pose à la marseillaise en isolant que la dent concernée.
Pour l’esthéthique, on aurait pu faire beaucoup mieux en passant plus de temps et en utilisant des matériaux comme l’e-max ou le suprinity qui nécessitent une cristallisation et un temps de passage au four de 20 à 30 mn.Nous voulions montrer une restauration en un temps fauteuil raisonnable d’où notre choix d’une céramique feldspathique glaçée( cuisson 7 mn ) .
Enfin pour la polymérisation tu as raison c’est bien une lumière bleue.
Gerardv

Laisser un commentaire