Naviguer / Chercher

Edito

Bienvenue dans ce nouveau domaine des Weblogs, consacré aux nouvelles technologies prothétiques que sont les empreintes optiques et la CFAO directe, semi-directe ou indirecte.

François DURET
François DURET

Il convient tout de suite de définir ce que nous entendons par ces termes :

  • La CFAO directe résulte d’un processus qui s’exécute entièrement au cabinet. Le praticien réalise une empreinte optique, modélise immédiatement la couronne prothétique dans son logiciel et transfère les informations vers une machine d’usinage sur place pour une fabrication immédiate.
  • La CFAO semi-directe : le praticien réalise une empreinte optique, complète une fiche de laboratoire et envoie les informations vers un laboratoire de prothèse partenaire pour les étapes de conception et de fabrication.
  • La CFAO indirecte : le praticien fait son empreinte classiquement avec les matériaux habituels et confie au laboratoire la numérisation de l’empreinte ou du modèle qui en est issu. La conception prothétique et la réalisation sont bien sur aussi faites au laboratoire.
FIg.2

Voici déjà plusieurs années que la CFAO indirecte fait partie du quotidien des laboratoires de prothèse. Selon les statistiques parues dans Technologies Dentaires en 2011 plus de 30% des laboratoires en étaient équipés. Nous bénéficions grâce à cela dans nos travaux de prothèse des techniques de fabrication extrêmement précises par usinage des matériaux.
L’empreinte optique qui est une invention Française rappelons le a vu aussi sa technologie grandement évoluer
Voici plus de 40 ans François Duret (Fig. 1) imaginait que l’empreinte en prothèse pourrait s’affranchir de la contrainte des matériaux et ainsi gagner en confort mais aussi et surtout en précision. L’évolution des ordinateurs dont l’encombrement ne cesse de se réduire et la puissance de calcul d’augmenter rend aujourd’hui cette technique parfaitement utilisable dans notre environnement de travail.
Plusieurs caméras de prise d’empreinte sont actuellement sur le marché (Fig. 2). Fonctionnant avec des principes optiques différents, et selon les systèmes, l’acquisition des mesures se fait avec ou sans poudrage. Les logiciels associés affichent en temps réel les mesures prises en bouche sous forme d’images 3D monochrome ou en couleurs. De nouveaux modèles sont en cours de développement avec pour objectif d’améliorer les performances, de réduire les coûts, et de rendre les systèmes plus ouverts.
Le choix d’un système peut s’avérer complexe pour les praticiens qui ne disposent le plus souvent que d’une information commerciale ou que d’une brève démonstration effectuée dans le cadre d’une exposition attenante à un congrès.
L’objectif de ce blog est de présenter les matériels et logiciels en rapport avec la CFAO par des contributions de confrères maîtrisant ces techniques pour en faire une analyse objective. Cet espace est ouvert à vos publications sur la base d’échanges d’expériences concernant : des cas cliniques, l’ergonomie des matériels et logiciels etc.
Nous vous donnons donc rendez-vous sur ce blog pour en savoir plus sur les empreintes optiques et la CFAO.
En guise d’introduction, voici un court panorama retraçant l’évolution de l’empreinte optique durant ces 40 dernières années.

Commentaires

Marcel Carton

Franchement voila le blog que j’attendais. Je ne peux pas me permettre d’intervenir pour le moment mais je suis en attente de toutes les infos. bravo pour la clarté des explications. je suis impatient de la suite car je dois m’équiper et connaître les enjeux. Merci

Laisser un commentaire