Naviguer / Chercher

Concentration ou dilution ?

Si on regarde les indications fournies sur chaque cartouche d’anesthésique local à usage dentaire, on note, entre autres éléments, les informations concernant la molécule anesthésique elle-même (articaïne, lidocaïne, mépivacaïne), et celles concernant le « vasoconstricteur », le plus souvent l’adrénaline.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Anesthésie du nerf alvéolaire inférieur : l’angulateur Safety Block®

La seconde innovation, apparue lors du dernier congrès de l’ADF, en anesthésiologie locale dentaire, est l’angulateur Safety Block® de la société Dentalgy.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Nouveau en France : Oraverse® et anesthésie des tissus mous

Le congrès de l’ADF 2015 a été plutôt avare en manifestations concernant directement l’anesthésie : le traditionnel atelier de dissection, et quelques communications éparses…
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Cartouche ou carpule, onomastisme ou éponyme ?

La « Carpule » est à la cartouche ce que le « Frigidaire » est au réfrigérateur : un onomastisme. Un onomastisme (du grec ὀνομάζω, nommer) est un mot ou une expression quelconque qui provient d'un nom propre.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Comment anesthésier deux prémolaires à extraire pour raisons orthodontiques ?

Le contexte clinique

Il s’agit de choisir la technique anesthésique en vue d’extraire des prémolaires, pour « la bonne marche du traitement orthodontique » : nous ne discuterons pas ici de l’indication des dites extractions, que nous supposerons donc convenablement posée.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

L’anesthésie palatine n’est pas obligatoirement douloureuse

Nous avons vu la dernière fois que toute la question de la douleur générée par les infiltrations palatines se résumait à savoir :
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Quand les doses recommandées font du yoyo

En 1980, dans son « Handbook of local anesthesia », Stanley Malamed écrivait que la dose maximale autorisée pour la lidocaïne sans adrénaline était de 300 mg ; elle atteignait 500 mg, en cas d’adjonction d’un vasoconstricteur, puisque ce dernier diminue le risque de toxicité systémique.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Combien de millilitres dans une cartouche ?

Je vous propose d’examiner ces trois boîtes de solutions anesthésiques… La contenance affichée des cartouches recèle une variabilité que vous n’auriez peut-être pas soupçonnée : bien que toutes soient considérées comme « standard »,
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Anesthésie du groupe incisivo-canin mandibulaire pour détartrage-surfaçage

Le contexte clinique

40% des patients souhaitent une analgésie lors de soins parodontaux non chirurgicaux, c'est-à-dire, détartrage et surfaçage. Comment satisfaire cette doléance ?
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Quelle anesthésie pour traiter les molaires inférieures atteintes de MIH (hypominéralisation molaires-incisives)

Récemment, sur le réseau social «Researchgate», un confrère Indien pleurait (presque) et appelait au secours la communauté internationale : «J'ai les taux d'échec les plus élevés pour l’anesthésie locale premières molaires
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Critères de choix pour l’anesthésie locale

Nous avions posé la question de savoir si on pouvait faire toutes les anesthésies locales dentaires avec une seule molécule. J’ai tenté de montrer que cela n’était pas très raisonnable.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

L’assortiment minimal en solutions anesthésiques injectables

J’espère vous avoir convaincus qu’il était illusoire de croire qu’une seule solution anesthésique locale injectable pouvait permettre de faire face à tous les cas cliniques.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Peut-on tout faire avec un seul type d’anesthésique local ?

Faut-il avoir un assortiment minimum en matière de solutions anesthésiques, ou bien peut-on se simplifier la vie et se contenter d’avoir, une fois pour toutes,
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!

Qui a peur des « vasoconstricteurs » ?

J’ai cru constater assez souvent une certaine réticence de la part des chirurgiens-dentistes quand il s’agit d’utiliser ce qu’il est convenu d’appeler les vaso-constricteurs en anesthésie locale.
Ce contenu est réservé aux abonnés premium. Si vous êtes déjà inscrit sur IdWeblogs, merci de vous connecter maintenant. (mot de passe oublié?) Accéder à l'ensemble des contenus en vous abonnant, inscription en une minute seulement!